Bac de rétention : les normes

L’usage des bacs de rétention est très encadré par la réglementation, qui impose certains critères à prendre en compte afin de choisir un bac assurant une bonne sécurité. Mais même lorsque les entreprises ne sont pas soumises à cette réglementation, il leur est conseillé de s’y référer pour respecter leurs obligations générales vis-à-vis de la protection de l’environnement.

Les critères à prendre en compte pour choisir le bac de rétention approprié.

Le premier élément à regarder est le matériau du bac de rétention. Ainsi, les bacs en acier serviront à stocker les huiles, les produits polluants et les produits inflammables ; les bacs en polyéthylène serviront à stocker les produits chimiques et agressifs (acides, bases). Mais il faut également veiller à ne pas associer à la même unité de stockage des produits incompatibles, susceptibles d’interagir dangereusement.

Le second élément à vérifier est la capacité de stockage. En effet, la législation impose un volume de rétention minimum ; celui-ci doit être au moins égal à la plus grande des deux valeurs suivantes : 100% de la capacité du plus grand réservoir ; 50% de la capacité des réservoirs associés.

Un bac de rétention destiné au stockage externe devra en outre présenter une bonne résistance aux chocs et être traité anti-UV.
L’étanchéité du bac, ainsi que l’absence d’objets dans le bac, doivent être régulièrement vérifiés.

 

>>> pour en savoir plus …

 

Les commentaires sont fermés.