Bac de rétention pour transformateur

Un bac de rétention pour transformateur est destiné à recueillir les diélectriques liquides en cas de fuite, afin que ceux-ci ne s’écoulent pas dans les milieux naturels.

Le bac de rétention pour transformateur, un produit encadré

La réglementation sur la protection de l’environnement impose la présence d’un bac de rétention sous chaque transformateur, afin d’éviter la pollution des milieux naturels (loi sur l’eau issue du décret 77-254 du 8 mars 1977 ; loi sur la récupération des huiles usagées issue du décret 79-981 du 21 novembre 1979 ; loi sur l’élimination des PCB issue du décret 2001- 63 du 18 janvier 2001 ; norme NFC 13-200 sur les installations électriques à haute tension).

Pour répondre aux critères de la réglementation et remplir leur rôle, le bac de rétention pour transformateur doit nécessairement être un bac à contenance intégrale : il doit être capable de retenir 100% de l’huile contenue dans un transformateur. On trouve en effet des bacs de rétention pour transformateurs électriques/diélectrique à bain d’huile de tailles variant entre 100 et 3150 kVA. Il faut donc choisir celui correspondant à la puissance du
transformateur. Ainsi, par exemple, un transformateur 1250 kVA contient à peu près 750 litres d’huile.

Le matériau de construction peut en revanche varier : métal, PVC, béton. Certains de ces bacs sont des modèles encastrables, d’autres sont des modèles autoportés. Ils sont généralement équipés de cloisons, d’un séparateur eau/huile, d’anneaux de manutention et d’un système de vidange.

Les commentaires sont fermés.